Rechercher
  • Emmanuelle naturopathe

Histoire de prostate...

  1. Pour vous messieurs... La plupart des hommes ignorent l’existence même de leur prostate… jusqu’à ce qu’elle se mette à grossir.C’est la conséquence d'une perturbation hormonale due au vieillissement. L’adénome de la prostate pourrait être relié à la baisse de testostérone en circulation dans le sang, qui s'observe naturellement avec l'âge. On pense par ailleurs que l'alimentation joue un rôle déterminant dans le développement de cette pathologie : • la consommation excessive de produits laitiers ; • l'ajout d'hormones féminines pour faire grossir plus rapidement le bétail ; • l’omniprésence des perturbateurs endocriniens ; • l'utilisation massive des pesticides et des engrais chimiques pour la production intensive des fruits et légumes. Tous ces produits ont un impact sur les sécrétions hormonales et favorisent l'hypertrophie prostatique. C'est pourquoi, il est recommandé de consommer des produits issus de l'agriculture biologique.La prise en charge par les plantes permettra à la fois une amélioration des symptômes mais aussi une limitation des risques de complications (troubles urinaires et sexuels) et de cancer. Il existe en la matière quelques plantes miraculeuses : • L'Epilobe (Epilobium parviflorum) • La tomate : la consommation régulière de sauce tomate réduit le risque de cancer de la prostate. Elle est riche en lycopène, un caroténoïde protecteur de la prostate (antioxydant). • Les brocolis : si possible cuits à la vapeur et « al dente », ils sont également très protecteurs grâce à la présence d'antioxydants, et permettent d’inactiver des substances cancérigènes. • Les grenades, surtout le jus de grenade (bio), ont également montré un rôle protecteur. • La plupart des autres fruits et légumes sont bénéfiques, en particulier l'ail et l'oignon (mais privilégiez toujours la consommation de végétaux issus de l'agriculture biologique ; • La verge d'or est anti-inflammatoire et analgésique. On la prescrit pour augmenter la diurèse, la sécrétion d’urine, en cas d'inflammation des reins et de la vessie. On peut la consommer sous forme de miel ou en tisane. • Les pépins de courge exercent des effets spécifiques sur la prostate et la sphère urinaire. Ils augmentent le débit urinaire, stabilisent la miction et renforcent la musculature de la vessie.


0 vue

©2018 by Naturopathe Emmanuelle CHRETIEN. Proudly created with Wix.com