La naturopathie est désignée comme la 3ème médecine traditionnelle avec la médecine chinoise et la médecine ayurvédique par 

l'Organisation Mondiale de la Santé 

 

La Naturopathie, selon les principes du père fondateur des médecines occidentales Hippocrate, propose :


• d’identifier les causes premières des désordres organiques,
• de corriger le terrain de façon à favoriser sa guérison et la régénérescence de l’organisme


En effet, sur un organisme sain débarrassé de ses toxines, bactéries et virus ne trouvent pas l'essentiel nécessaire à leur développement et par conséquent, les pathologies ont moins de chance d’apparaître.


A ce titre, la Naturopathie s’inscrit totalement dans le principe de prévention primaire.

Elle est la seule pratique occidentale à proposer cette approche.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé : "La médecine du bon sens  dans laquelle malades et praticiens collaborent pleinement pour tirer profit de la faculté d’auto-régulation, d’auto-adaptation et d’auto-guérison de l’organisme humain. Elle se pose en système holistique, faisant intervenir à la fois le corps, l’esprit et l’âme"

 

 

Selon la Fédération Française des Ecoles de Naturopathie (FENAHMAN) :

" La naturopathie, fondée sur le principe de l’énergie vitale de l’organisme, rassemble les pratiques

issues de la tradition occidentale et repose sur les 10 agents naturels de santé.

Elle vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu, sa qualité de vie, ainsi

qu’à permettre à l’organisme de s’auto-régénérer par des moyens naturels".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour qui ?

Plus on donne des bons réflexes d’hygiène de vie tôt, plus on a de chances d’éviter les troubles.

Il y a des éléments qu'on ne maîtrise pas néanmoins : la pollution ambiante, nos conditions de travail parfois difficile...

Mais on peut tout de même agir à notre niveau sur certains facteurs : notre alimentation, notre gestion du sommeil et du stress, la gestion de notre environnement proche, notre manière de consommer...


La naturopathie est par excellence la médecine de prévention primaire telle qu’elle est définie dans le rapport du Haut Comité de la santé publique de 1984 que Bernard Kouchner avait mis en place sous forme du « Plan national d'éducation pour la santé ».

Il y est mentionné que : « la prévention primaire se situe en amont des problèmes de santé et vise à éviter leur apparition ».
 
Mais la naturopathie, en allant chercher les causes de la maladie, est aussi efficace pour aider la personne présentant des problèmes fonctionnels qui peuvent être résolus en rectifiant quelques erreurs d’hygiène de vie. 
 
Et si la pathologie est installée, le naturopathe peut accompagner la personne en complément de son traitement médical pour améliorer ses conditions générales ou mieux supporter les effets secondaires du traitement.

 

 

 

 

 

 

Un peu d'histoire

Les grands principes d'Hippocrate :

- Primum non nocere (premièrement ne pas nuire)

- Que l'alimentation soit ton médicament  : l'alimentation était déjà primordiale pour Hippocrate. Il l’est toujours autant en naturopathie aujourd’hui dans la mesure où nos pathologies sont en partie dues à notre alimentation moderne non adaptée à notre physiologie.

- Vis medicatrix naturae (en toutes choses, la nature tu suivras) : il est bon de les rythmes, les lois et les principes de la nature dont nous ne sommes qu’un élément 

En effet,  le terme naturopathie vient du latin Naturos et du grec Pathos : guérir dans le sens où le veut la nature.


 

A travers les siècles :

- Le XIIIème siècle a vu apparaître l’école de Montpellier à la fois vitaliste et symptomatique

- Les XIXème-XXème siècles : le courant hygiéniste américain a été très vivace avec  Benedict Lust, fondateur de ce courant moderne, Herbert Shelton qui a beaucoup travaillé sur le jeûne et écrit de nombreux ouvrages sur ce thème, John Kellogg, eh oui ! Celui qui a donné son nom aux pétales de céréales industrielles était hygiéniste à l’origine !!

- Le XXème siècle : Pierre-Valentin Marchesseau à l’origine de la naturopathie française dans sa pure tradition puis les contemporains ayant travaillé à ses côtés, formés ou influencés par lui : Alain Rousseaux, André Roux, André Passebecq, Daniel Kieffer, etc.

Nos voisins européens ont également connu des personnalités importantes dans leur histoire naturopathique comme le Dr Katherine Kousmine en Suisse, le Dr Salmanoff en Russie, Louis Kuhne, Johanna Budwig, Johann Schroth, etc. en Allemagne.


 

Aujourd’hui la naturopathie est très vivace dans tous les pays d’Europe et de nombreuses écoles existent.

Le courant et les écoles aux Etats-Unis et au Canada sont toujours forts à l'heure actuelle.